jeudi 15 août 2013

Vires-tu elle ?

D'un côté nous aimons l'illusion, parce que nous aimons le jeu, et comme Internet nous permet de nous livrer au spectacle, grâce à la réalité virtuelle, alors nous sommes facilement tentés de rester là planter devant notre ordinateur pour rêver en se laissant prendre dans l’ivresse générale du réseau. Seulement voilà le jeu peut très vite se transformer en piège de l’illusion qui se referme sur l’hébétude et oublier sa vie. Après tout, dans le rêve, tous les fantasmes peuvent se satisfaire. Cela permet d’oublier la réalité. Au fond, certains aimerez bien passer leur vie à rêver en restant connecté à ce réseau géant planétaire.

Ce qui est stupéfiant avec Internet c’est qu’il est capable de reproduire à l’identique les conditions du rêve, bref de permettre de rêver les yeux ouverts. Comme dans le rêve, tout va vite, tout peut être excessif, émotionnel, chaotique, et passer d’une chose à l’autre sans aucune logique. Avec Internet, toutes les pulsions sont libérées. Rêvez ils feront le reste.

Attention quand même avec la rapidité du réseau qui a vite fait de vous prendre en otage, au sens où votre attention devient flottante et fragmentaire. La vision subit un formatage sélectif. Vous êtes dans le rêve. On like et on idéalise ces fantasmes, une sorte de revanche contre le système d’où la vie est exclue, une manière de compenser un mécontentement profond qui ne trouve pas d’autre voie pour s’exprimer. Et puis, il y a cette fascination du possible, le virtuel, c’est le virtu-ose, la perfection attendue, espérée ; mais peut être jamais trouvée réellement. Parce que chercher dans une représentation de la vie, alors que la vie elle-même ne se situe jamais dans la représentation mais la précède.

B.B Luçon Août 2013 

Voyez aussi:
Philosophie et spiritualité


2 commentaires:

  1. C'est vrai qu'il faut être très prudent avec les rêves du net.
    Mais peut être aussi, si ces rêves sont accompagnés d'autres signes extérieurs à la toile...du genre synchronicités alors peut être que le net est ce un chemin détourné pour guider dans la réalité.
    OK, il faut tenir le coup pour ne pas sombrer avant de trouver un fil dans la vraie vie. Mais le jour où on le trouve...il n'y a pas de mots assez forts.
    Toute mon amitié Bruno.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis bien d’accord avec toi Marie-Hélène, mais les signes de synchronicité tout le monde ne les verras pas. Accéder aux rêves est une chose, en retirer un enseignement profitable en est une autre. Merci pour ton commentaire positif est encourageant pour cette photocopie sociologique………..Tu as raison faut pas baisser les bras et continuer notre quête.………….Amicalement Bruno

      Supprimer