vendredi 24 août 2012

L'Amour


La joie de l'amour n'est possible que si vous avez connu la joie d'être seul, parce qu’alors seulement vous avez quelque chose à partager. Autrement vous êtes deux malheureux qui se rencontrent en s'accrochant l'un à l'autre en espérant que l’autre va le combler. L'amour n'est pas seulement un sentiment, c’est un art de vivre. L’Amour se cultive et s’invente chaque jour, c’est un acte de création qui implique de grands risques et c’est en acceptant les défauts, les qualités, les besoins, et les désirs, que nous pouvons rendre hommage à la vie. L'amour est comme une fleur, doucement il s'épanouit. 

Lorsque vous vous reconnaissez et que vous choisissez d’agir ensemble, que vous soyez au sein d’un couple, que vous soyez la mère, le père ou les amis, l’important c’est que vous choisissez en toute liberté de conscience et de cœur de vous unir car c'est le plan des familles d'Âmes. En fusionnant vos énergies pour servir ce plan alors tout vous sera révélé.

Toutefois vous êtes libre et l’autre aussi est libre. Ainsi tout est possible pour s'ouvrir à une attitude intérieure propre à l’ensemencement. 

La vie ici-bas est née de la semence. Pour des raisons X si vous ne mettez pas les semences aux Esprits de la Nature pour cultiver la terre, pour reproduire les espèces, alors vous devez savoir que le rendez vous de la création n’est plus possible, parce que la séparabilité c’est ce qui fragilise, c’est ce qui conduit l’homme et la nature à la mort. Quand la semence ne fertilise plus la Nature des Esprits entre le Soleil et la Lune alors il se sépare de son Éternité.

Donc, unissez-vous. De l’union naît la force créatrice.

Tous les sens sont beaux. Les sens ne sont pas des pièges pour l’âme. Vivre l'Amour dans sa forme la plus haute, c’est l’expérimentation de la liberté. Il faut effacer les données de la mémoire. 


B.B © Strasbourg  Aout 2012
Photo : Inconnu


Voyez aussi:
Les révélations de Pastor Conscience Universelle
Les Familles d’Âmes Marie Lise Labonté  (Ed. Le dauphin blanc)

lundi 13 août 2012

Le Chaos


Lorsque un système de civilisation comme le notre opère aux bordures du chaos, un état critique s’auto organise  et produit des événements  qui nous permettent de voir comment ces perturbations peuvent nous propulser aux frontières de ce même chaos et ensuite nous ramener dans un nouvel état. Ce qui est présent aux bordures du chaos est une balance entre la stabilité et l’instabilité. Cette région sublimement balancée est l’endroit où la créativité prend place, l’emplacement où les décisions émergent, le siège où la tumultueuse agitation mentale est à son état le plus tortueux. La limite du chaos est l’état de transition ou l’endroit où les choix doivent se poser, la où les bifurcations sont visibles. C’est le moment et l’endroit où plusieurs options s’offrent, certaines étant positives, d’autres négatives.  Comme dans un état d’agitation trouble qui envahie l’esprit humain. C’est là où on peut faire du blanc avec du noir en étant assis dans son cœur.


Bien entendu  beaucoup de gens ont atteint le seuil du point zéro et arrivent à lâcher prise de ce monde en souffrance. L’Esprit et la Conscience font que chacun de nous devient responsables de la voie qu’il choisi. Elles nous permettent de voir, de comprendre, d’apprécier, de juger et de décider. Cependant il reste encore beaucoup d’autres gens sur le bord de la route. Je pense à ce qui se passe en Syrie, aux tremblements de terre, aux inondations et j’en passe. Cette voie n'est pas à négliger parce que chacun c’est vue confier un rôle. Certains sont guérisseurs d’Âme, d’autres des Guerriers de Lumière, non pas pour faire la guerre mais pour protéger la vibration de Lumière, et d’autres encore qui transmettent le fluide de la connaissance. Chacun c’est réincarné en cette période pour rééquilibrer cette transition, il y en a même qui viennent pour une courte action. Ils font parties des tragédies et des phénomènes très durs, pour provoquer l’éveil des masses.

La puissance de l'esprit fait parti de ce que l'Univers a sans doute à nous apprendre afin de nous ajuster dans le fonctionnement. Rien n'est jamais définitif, et tout est en constant réajustement.

B.B  © Août  Arhus, Denmark
Photo: Forest Poetry

Voyez aussi: Les Messagers du temps