lundi 17 décembre 2012

Le principe féminin

L'amour est un espace ouvert. L'amour est l'action qui surgit à partir du vide, à partir du Chaos. Par conséquent, le salut de l’homme viendra par la femme. Ainsi, les femmes de notre temps doivent se ressaisir de leur bâton de pèlerin et repartir à la conquête de leur propre identité d’Initiée. La vraie femme est celle qui sauve le monde ; la femme véritable est celle qui détient les clés de la vie ; la vraie femme est celle à travers laquelle se manifeste la noble et puissante force de l’amour, celle qui porte la vie.

Dans un monde sans règle tel que le nôtre, il est tentant de se replier sur le passé pour trouver des repères. En effet, la Grande Mère a assigné à la Femme un rôle très particulier et incontestablement sacré : celui d’être la gardienne et la transmetteuse de la Vie. Ainsi, les femmes en sont les dépositaires privilégiées et l’avenir de notre évolution. Elles sont le saint Graal et les pures représentantes du principe de la Mère Divine…

Dans le tourbillon de l’actualité et de l’éphémère, on cherche ce qui mérite d’être perpétué, ce qui donne la valeur aux traditions. « Une mère veut le meilleur pour son enfant. Elle ne peut pas accepter la guerre, la maladie, la pollution, la mauvaise éducation. » La femme connaît les secrets de la beauté. La beauté doit devenir l’idéal moteur de la vie. Alors les hommes s’inclineront devant la stabilité de la femme et devant son idéal de beauté. Ils reconnaîtront la voix emplie de douceur de la Mère qui s’exprime à travers ses enfants.

L’amour met l’unité là où d’ordinaire règne la dualité, il nous fait traverser la souffrance de la séparation en donnant l’unité du sentiment. Souvenez-vous du mythe de Lilith. Depuis  la condition de l’homme, n’est plus la même, il a été puni en étant divisés, ce qui le rend immédiatement plus faible. Cela veut dire que la dualité une fois introduite dans l’affectivité fait que chacun manque de sa moitié et se met alors à la chercher. C’est le thème de l’amour fusionnel d’une complétude par la recherche de l’autre c’est une interprétation possible de ce manque intérieur, celle de la légende de l’âme sœur qui dit qu’ici bas chacun a sa moitié complémentaire et qu’il désire s’unir à elle pour retrouver l’unité.


B.B  Strasbourg le 17/12/12
Photo: Inconnu

Voyez aussi :
Krishnamurti    masculin et féminin



2 commentaires:

  1. La chanson dit que la femme est l'avenir de l'Homme. Déjà elle le met au monde ce qui est quand même primordial.

    Mais ce Principe Féminin, en essence, c'est aussi celui que l'on trouve en tout être. Sa créativité, son intuition.

    Réussir à trouver l'équilibre entre les deux Principes du genre. Mettre en action sa créativité.

    En Amour, trouver l'âme-soeur, n'est ce pas un mythe là aussi? Ne cherche-t-on pas une part de soi-même égarée?
    Difficile d'y répondre.

    Amicalement.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je crois en la féminité, à la femme qui est femme. Celle qui est avant tout soi dans ses sphères.

      Je dirais que d'être une femme est doux.

      L'amour est souvent difficile... mais il faut garder espoir...

      Supprimer