samedi 24 septembre 2011

Les travailleurs de Dieu

En recevant la grâce de Dieu, source première d’énergie, inaltérable et permanente, vous comprenez la pensée de Dieu. Si vous comprenez cette pensée, vous ne serez plus dans la pensée mais vous prenez conscience. Quand vous prenez conscience que vous êtes Divin, vous devenez un travailleur de Dieu. 

Depuis des millénaires, des millions d'êtres humains ont expérimenté l'extase du verbe de Dieu. Des sages de toutes les communautés humaines, ont offert leur existence à l'étude de ces états subliminaux. Suivant les cultures, cette expérience est intitulée différemment, mais la sensation est identique. Les bouddhistes l'appellent Nirvana, délivrance, Moksha, éveil etc. Pour le judaïsme c'est le Devekout, pour le christianisme, la Béatitude. La mystique islamique emploie le terme de Fanâ ; extinction, ou Fanâ el-fanâi extinction de l'extinction.  Et ainsi de suite. Quand nous parlons, ou écrivons le verbe de Dieu  il ne faut plus écouter, ou lire en essayant de comprendre, mais recevoir et accepter l’énergie Divine.  A ce moment-là, ce ne sont plus les mots qui passent dans l’esprit, mais l’Energie première qui est inaltérable et permanente. C'est cette énergie première qui va vivre sous forme d’idée, et donner une vie expressive au mouvement de la pensée. L’énergie suit la pensée, la pensée construit le verbe, et les mots deviennent le support de la langue. Ces mots dans leur usage empirique sont comme un don que l’on se passe de personnes en personnes. Lorsqu’ils sont entrés dans notre esprit et que les mots sont oubliés, il reste dans le cerveau de celui qui a écouté, que cette source première d’énergie, inaltérable et permanente qui a été transmise.

C’est sur cette énergie source première inaltérable et permanente, qu’il faut compter pour que ce qui a été révélé puisse passer d’âme en âme.

En vérité je vous le dis, au monastère de Calcetto pendant ma retraite une fervente dévotion m’a guidé   … B.B © Calcetto Novembre 2011
« Il y a ce qui évolue, et ce qui demeure » Merci Fanny

2 commentaires:

  1. J'aime cette énergie première, cette énergie source inaltérable et permanente qui passe d'âme en âme et illumine les conscience au passage. Ton article est vivant, lumineux, précis et comme la grace de DIEU même si toutes les religions ont effectivement une manière différentes d'expliquer la même chose. L'énergie reste pourtant comme tu le souligne si brillament le fils conducteur qui s'amplifie au fur et à mesure, quand le coeur et l'intellect carbure en unisson pour finir par fusionner complètement en pleine conscience. Les travailleurs spirituels serait peut-être un nom plus juste à ton article, non? Merci pour tes articles......pour ton travail.....pour tes partages passionné parfois et pour ton savoir, tous cela nous aide à prendre confiance en nous, à faire confiance aux autres et à transmettre nos vérités même si nos religions sont différentes.....elles se rejoignent comme nous d'ailleurs! Amitiés bienveillantes et salutaires. Véronique-Arlette

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Véronique pour ton commentaire bienveillant. Toi aussi tu véhicules la substance divine. Pour le titre j’aime bien les travailleurs de Dieu, ce titre m’a été inspiré au Monastère ce Calcetto par un script qui recopié les écritures de Luc (le thérapeute des âmes) Et puis j’aime bien cette notion de travail, d’effort qui nous renvoie au texte sacré de la bible « C'est dans la peine que tu t'en nourriras tous les jours de ta vie » Pour spirituel j’ai beaucoup hésité parce que je le trouve beaucoup trop galvaudé, trop bisness, les marchands du bien-être. J’ai préféré revenir à la source première inaltérable de Dieu……………Amicalement Bruno

      Supprimer