vendredi 8 novembre 2013

L'arnaque de la conscience

La Conscience est une ressource, qui fait de chacun de nous une personne responsable. La conscience nous permet de voir, de comprendre, d’apprécier, de juger et de décider. Si vous connaissez déjà l’arnaque financière, il y a encore plus grave: l’arnaque de la conscience. Un peu comme en ce moment, où le plus grand nombre vie encore prisonniers d’un système de pensée tellement conditionné qu’ils adorent les moyens de leur aliénation.

Si les gens comprenaient comment fonctionne notre système nous aurions une révolution demain. Seulement, comme on ne peut pas tout faire, ce sont les uns qui travaillent et les autres qui accumulent. C’est le Marché qui impose sa loi. C’est à celui qui fera le plus de profits pour racheter l'autre! C’est une course effrénée. Toute la souffrance du monde peut hurler tant qu’elle veut, la Terre peut craquer sous toutes ses coutures, la faim peut tuer un enfant toutes les dix secondes, des cinglés tirer au hasard dans les rues, des cadres au bout du rouleau se pendre dans leur bureau, des ouvriers se faire jeter dehors pour aller croupir au chômage… On n’en a rien à cirer.

Nous sommes des idiots, nous ne contrôlons rien du tout, tous nos désirs sont fictifs et résultent des stratégies marketing, aucun libre-arbitre, toutes les options sont décidées pour nous et nous y obéissons avec un conformisme qui laisse parfois pantois. Si on en croit les discours ambiants, les marchands du temple diront que la valeur suprême est l’éveil…. Le tour de passe-passe consiste, moyennant toutes sortes de justifications verbeuses, à faire semblant que l’on est conscient de l’illusion alors qu’en réalité on est en plein dedans. Quand on sort à huit heures pour aller au bureau, on met les grosses chaussures pour écraser tout le monde, et quand on rentre le soir chez soi, on met les pantoufles pour aller s’agenouiller devant notre conscience, et on oublie que toute la journée qu’on a écrasé tout le monde, dit des méchancetés, fait des remontrances, ou porté la médisance.

Notre pseudo-lucidité est illusoire et la ruse du système consiste justement à jouer sur cette ambiguïté, donnant à croire que nous ne sommes pas stupide, que nous contrôlons notre vie, que nous avons un libre-arbitre,… tout en mettant systématiquement en place des stratégies contraires. La dérive commerciale maintenant consiste à faire des stages payants de développement personnel et de bien-être.  Le problème c’est que, quelles que soient les pantoufles que nous mettons le soir, la vérité voit bien les gros sabots. 

B.B © Novembre 2013
Photo : PAWEL KUCZYNSKI

Voyez aussi :

2 commentaires:

  1. "Si les gens comprenaient comment fonctionne notre système ..." Me paraît une première approche mais pour l'avoir expérimenté elle offre des limites celles de l'illusion et des croyances. Tout notre système est fondé sur une falsification.
    Je lui préfère "Si les gens comprenaient comment ILS fonctionne..."
    Le connait toi toi même des anciens.
    L'humain est devenu le serviteur du système pour ne pas dire l'esclave du système parce qu'il ne se connait pas lui même. Son ignorance de cela en fait un pantin.
    Un point de vue.
    Un point de vie.

    Amitiés et remerciements pour l'introduction du sujet.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour votre commentaire, et je suis bien d’accord avec vous, mais avec une nuance. Un autre point de vue sans doute. Toute création est une métamorphose. Il n’y a pas de transformation de la conscience, pas de métamorphose intérieure sans la présence vivante de ce que nous sommes, pas de création sans passion, pas de changement sans Eveil. Ainsi nous avons conscience que nous sommes jamais allés assez loin, assez profond et qu’il faudra toujours expérimenter, toujours nous métamorphoser, toujours nous transformer… ……..Amicalement

      Supprimer