jeudi 26 septembre 2013

Amusement Divin

L’Amour est passion, il éveille l’intellect, nous permet de sortir de nos limites. Il entre là où l'intellect reste à la porte. Il est source d’espoir et aiguise la volonté. Il est un antidote à la tristesse et prend sa place à côté de la raison.

L’amour est un amusement et l’union se fait dans l’amusement, il est par conséquent libre de toute contrainte afin de le rendre aussi parfait que possible. Pour sa créature chérie la sollicitude Divine a été sans scrupule, et il nous incombe d’imiter, autant que nous le pouvons, le caractère du geste Divin initial. Il ne faut pas être philosophe pour comprendre que si l’homme arrête d’avoir des rapports charnels le genre humain devient menacé. Le plaisir et ces raffinements est l’antidote de la tristesse, et c'est seulement, comme ça qu'on peut vraiment en jouir - c'est-à-dire y mettre de la joie. (Jouir, c'est rendre une chose joyeuse.) C’est ce qui donne à l’Eros une connotation humaine, et non animale.

Cet amusement divin « constitue réellement ce qu’il y a de meilleur » en l’homme. Dieu a créé la vie délibérément. Il pouvait en fait, ne pas créer la vie. Mais en créant la vie en s’amusant, Dieu a créé le reste de l’univers pour le compte de l’être. Cet amour reçu par la vie donne obligatoirement l’amour du prochain dont le conjoint est le plus proche.

Lorsque l’on parle d’union charnelle, c’est le corps qui s’éveille. Le corps et le cerveau sont des instruments de l’âme. Tous les sens sont beaux. Les sens ne sont pas des pièges pour l’âme. Vivre la sexualité dans sa forme la plus haute, avec la personne qu'on aime c’est l’expérimentation de la liberté.


B.B © Septembre 2013

Voyez aussi:
Philosophie et spiritualité (Le Banquet Platon)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire