vendredi 6 décembre 2013

Le guerrier de lumière

Son art n’est pas une réjouissance solitaire, il est un moyen d’émouvoir le plus grand nombre en offrant une vision des souffrances et des joies communes. Il lui a été enseigné par ses pairs qui ont consacré toute leur vie à ce travail. Je ne veux pas faire de prophétie, mais quand le mensonge et la servitude règne dans la bulle de la Cité, il est difficile de se défaire de ses devoirs, ou de parier sur le progrès futur du genre humain. Il vaut mieux agir. Quelles que soit l’origine du Guerrier de Lumière, nous pouvons le remercier de nous avoir légué une part de ce que l’homme peut faire de meilleur.

Héritier de la noblesse du cœur, Il use au mieux de toutes ses ressources, parce que son combat sera toujours difficile à maintenir contre les grands inquisiteurs qui risquent d’établir pour toujours le royaume de la mort. Il sait aussi qu’aucun de nous n’est assez grand pour une pareille tâche, et que ce qui est un obstacle pour les un, ne le sera pas pour les autres. Chaque génération se croit toujours vouée à refaire le monde, mais la sienne, il le sait, elle ne le refera pas. La tâche consiste plutôt à empêcher que le monde ne se défasse.

Dans cette course folle contre le temps, là où règnent la détresse et le malheur, l’hostilité, et l’incompréhension il trouve toujours un espace de liberté pour s’exprimer et retrouver le sentiment d’une communauté vivante qui accepte la charge de ses responsabilités.

B.B © Décembre 2013

Photo : Inconnu

1 commentaire: