jeudi 14 février 2013

La Déesse de l'Amour

Avant elle était ma Princesse, celle qui ensorcelait mes nuits, celle à qui je devais déclarer ma flamme à la lumière du jour de la Saint Valentin.


Elle était belle avec des cheveux coiffés d’or et de soleil, le sourire moqueur et la grâce d’une danseuse. Le temps passait sur elle avec la vivacité de l'esprit qui marque la métaphore.

Devenu Déesse de l'amour, elle a la féminité pleinement accomplie d'une beauté d'âme qui attire.

L'amour est là dans l'élan du désir, elle veille ainsi le jour et la nuit sur l'acte sacré. J’y voie cette douceur transparente presque irréelle. Elle donne le mouvement à la vie de manière consciente. Son harmonie rend la chose encore plus belle. Elle a cette ouverture du cœur qui rend spontanément sensible.

Libre et enveloppé d'amour, je trouve la joie dans la félicité enivrante. Je me sens à présent en toutes choses. Lucide et mûre pour vivre la manifestation, je me laisse entraîner dans l’évolution du mouvement. L’amour devient une réalité allant de soi. Je me reconnais pleinement en elle. Ma claire vision se révèle dans l’acceptation totale de ce qu’elle est. Elle est la déesse de l’amour.

Je l’aime d’un amour inconditionnel et mon existence est devenue immensément heureux.

B.B Strasbourg le 15/2/13
Photo: World Art Magazine

Voyez aussi :
L'art du sexe sacré


1 commentaire:

  1. Les mots ici sont toujours porteurs soient de tendresse ou d'allégresse... d'un mélange de parfum que l'on désire humer sans cesse.

    Vraiment un très très bel article.

    RépondreSupprimer